Les différentes qualités de l’or et les raisons de son alliage en bijouterie

Lorsque le navire est en copropriété, la part qui revient à chaque copropriétaire est appelée Quirat. C’est de cet ancien thème qu’est né le mot carat. Employé pour l’or, le carat désigne une unité de mesure. Par contre pour le diamant, le carat est une unité de masse. Ainsi, plus le nombre de carats est élevé, plus le bijou à de la valeur. Étudions dans cet article, les différentes puretés de l’or qui existent et les raisons de son alliage.

Les différentes qualités de l’or

L’indice de pureté est un indicateur qui permet d’evaluer la qualité de l'or, métal précieux, de plus en plus sollicité dans la bijouterie. Il s’exprime en carat. Le carat est donc l’unité de mesure qui permet de déterminer la qualité, la pureté de l’or qui varie de 9 à 24 carats. Les bijoux en or de 9 carats ou 375 millièmes, qui sont les moins chers sur le marché, sont un alliage d’or et d’autres métaux, composé de 37,5% d’or pur. Ceux de 14 carats ou 585 millièmes, sont de l’or massif avec une présence de 58,5% d’or pur. D'une qualité et d’une résistance très élevées, l’or de 18 carats ou 750 millièmes est quant à lui constitué de 75% d’or pur. Pour finir, l’or de 24 carats ou 999 millièmes, représente à 99,99% de l’or pur, avec des pépites d’un jaune intensif.

Importance de l’alliage de l’or à d’autres métaux ?

Inoxydable à l’eau et à l’air, résistant aux corrosions, l’or, matière noble est d’une grande malléabilité et ductilité. Toutefois, en dépit de sa malléabilité et ductilité qui facilite son travail en bijouterie, l’or est un métal fragile qui se déforme vite face au choc. Ainsi, les bijoux réalisés à partir de l’or à l’état pur sont délicats et fragiles et ne peuvent résister aux chocs mécaniques. Alors, pour compenser cette fragilité, on associe à l’or, d’autres métaux tels que le cuivre, l’argent, la platine…, pour lui donner plus de résistance, sans toutefois le dénaturer sa noblesse et sa ductilité.